Biographie

Née sous le double signe du son et du silence, près de la mer et des grandes falaises d’Etretat un premier jour d’Août 1953,
j’ai traversé cette vie à écouter et toujours chercher
ce qui se cachait derrière les apparences.
Et puis aussi marcher, là où le pas va : vers la danse et le mouvement avec le chant des éléments…

 Derrière chaque musique et parole le mouvement m’a guidée ;
le rythme m’a accompagnée, le son m’a façonnée…
la rencontre, au-delà de tout, m’a émerveillée..

 

L’enfance
Tôt bercée par le rythme des vagues, et ce bruit des galets sur la grève, j’ai saisi en mon corps ces mouvements et les chansons que fredonnait ma mère.
Il y avait  ces voyages et longues distances en famille.
Nous chantions à plusieurs voix et en moi, déjà, se fondaient paysages et musiques façonnant mon être profond vers la nature
du troubadour..

Les premiers instruments

A l’âge de 5 ans, lors d’une kermesse de village, j’ai « rencontré » et accueilli  mon premier instrument, un harmonica.
Ce premier ami, rompant le silence de ma voix, m’a apporté au-delà de mes espérances : rencontrer l’autre, enfin !

Il y eut ensuite la guitare de mon arrière grand père accrochée au mur, mystérieuse et solitaire, qui, quand j’eus 15 ans est venue entre mes bras afin que j’apprenne sa voix, son histoire. Elle était le symbole d’un passé de musiciens.

Il y a peu de temps j’ai découvert, au cours d’un déménagement, une partition signée de la main de l’ancêtre musicien dont je n’avais jamais su qu’il composait…

Cette romance  « Un oiseau ne meurt pas d’amour » avait attendu plus de 100 ans, endormie entre deux livres de géographie pour un jour entre mes mains être retrouvée et révéler la présence du passé.. l’histoire prenait un sens !
Oui : il était là, et revivait… moi je n’étais plus que frissons…
Ainsi cette force-là qui m’a poussée toute ma vie à inventer chansons et  poésies, contes musicaux ou diverses créations venait d’ailleurs et m’était offerte en héritage dès avant ma naissance sans que je l’eus su !

De la voix …  au chant …
et au mouvement …

Chanter ce fut dès la petite enfance et avec l’adolescence  en chorales « A Coeur joie » puis la merveilleuse et inoubliable rencontre avec Elizabeth Brasseur (1970) qui m’accueillit dans sa chorale et m’enseigna la technique de la direction de chœurs.
Sa présence est toujours vivante en moi et l’un de ses messages m’a guidée comme la lumière d’un phare : « le son c’est un parfum »…

J’ai poursuivi la voie du chant avec Michel Piquemal puis dans des formations occasionnelles avec Michel Corboz, Stéphane Caillat (1972 à 1980)…
L’exploration de diverses approches : classique avec Yvonne Gouverné ou l’ « accord vocal » (1988 -1992) avec Eliane Dassau, puis le chant harmonique avec David Hykes et Iegor Reznikov (1988-1990).

Après des études de musique à l’université, je me suis orientée un temps vers le théâtre musical pour y pratiquer le chant et la musique contemporaine participant à différentes manifestations avec Michel Puig
et Michaël Lonsdale « Visite à Locus Solus »
et « le Je quotidien » joués au Palace
à Paris (1973 -1975).

En parallèle et depuis 1963, j’ai suivi de nombreuses formations à la danse et à l’expression corporelle puis à différents disciplines orientales Taï Chi, Yoga, et aujourd’hui Qi Gong, Shiatsu avec Bernard Bouheret. Cela m’a permis de me construire et de donner au  corps la direction et le sens de la création.

De la technique instrumentale à la passion du son …

La guitare avec A. Membrado et les études entre 1968 et 1981 au conservatoire de Bourg La Reine, puis avec Geneviève Chanut
et Roland Dyens à l’école Normale de musique de Paris.

Vint ensuite une formation à la fabrication puis l’enseignement des flûtes champêtres ou pipeaux de bambous en école nouvelle (1973-1975 avec Colette Bertin) qui m’apprit d’abord l’art de fabriquer puis de jouer de cet instrument à la sonorité si douce et enveloppante et enfin l’enseigner dans une école d’Antony à l’éducation « nouvelle » selon la méthode Freinet.

La cithare psaltérion à 120 cordes me fut enseignée par Maguy Gérentet
(voir association des amis de la cithare )
au cours de formations et stages (1990).
Par la suite je suis devenue sa partenaire lors des sessions de formation à cet instrument riche et profond à l’abbaye d’ En Calcat.

De tous les continents, d’autres instruments aux sonorités multiples de cordes et de peaux, de métal et de verre ou de terre m’ont été confiés.
Au fil du temps et dans le courant de mes voyages j’ai appris à les faire sonner, les intégrer dans mes spectacles et formations
à l’enseignement.

C’est avec l’Orgue de verre de Bernard Baschet que j’ai intégré encore une autre notion
du son : la présence aérienne et
magique d’une esthétique autant que
d’une musique…
Enfin, les bols chantants tibétains et bols de cristal viennent aujourd’hui compléter ma démarche reliant le son avec le soin.

De la formation à la pédagogie…

Après des études brèves en faculté de musicologie, (Vincennes 1973) je me suis orientée en 1974, dans un travail en partenariat avec les Musicoliers permettant l’éveil à la musique pour les enfants
en école, maternelles, primaires et en parallèle d’une formation à l’enseignement
de la méthode de solfège avec Maurice Martenot (1974-1976).

J’ai ainsi recherché différentes approches d’enseignement de méthodes existantes
à cette époque pour permettre au jeune enfant de recevoir la musique en dehors des schémas traditionnels.

L’ enseignement de la musique était souvent prodigué de manière mécanique ou sans connaissance pédagogique de la manière dont le jeune enfant peut assimiler, s’imprégner.

C’est ainsi que mes pas m’ont conduite vers l’Association Marie Jaëll, où depuis 1988 j’approfondis avec « Grandir en musique »
cette démarche musicale  auprès des
enfants de 9 mois à 6 ans  par l’éveil à la musique.

…à la transmission de l’enseignement…

Depuis 1976 jusqu’en 2009 j’ai diffusé la musique dans les écoles maternelles et primaire, en crèche et au conservatoire dans les classes d’éveil musical et de chorale. (Bibliothèque de Massy, Centre culturel de Fontenay aux Roses, groupe musical du Crédit Lyonnais
de Paris, ADIAM 91, école de musique de Milly la Forêt, Conservatoire de Chevilly La Rue, conservatoire de musique de Ris Orangis,
et d’Evry, écoles et crèches des départements de Seine et Marne, des Hauts de Seine et de l’Essonne)

Depuis 1996, je donne également des formations pour adultes dans le cadre de la fonction publique territoriale de Picardie. (CNFPT)
Il s’agit de formations à l’éveil sonore et musical pour le tout petit enfant : s’ouvrir à la créativité et développer la confiance en ses propres capacités.
Permettre ainsi à l’adulte qui le transmettra ensuite à l’enfant de s’épanouir grâce au rythme et au son, trouver appui dans sa voix, approfondir les notions de base et de technique musicale.

De la Musicothérapie…

Dans les années 1970, j’ai suivi sur deux
ans une formation à la « musicothérapie –créativité et vie quotidienne » donnée par Liliane Azinala.
Plus tard, j’ai poursuivi ces études avec une formation donnée au Centre International
de Musicothérapie (CIM) de Noisy le Grand
(2003-2006) par Sylvie Braun et Dominique Bertrand.

… A la pratique thérapeutique

En institution, j’ai pratiqué « le soin par la musique » auprès de personnes handicapées : en jardin d’enfant spécialisé (Sceaux 1975), au Centre de myopathes
(à Corbeil Essonnes 1980), et avec l’association « Personimages ».
Actuellement je continue cette démarche en hôpital (à Nemours, service de gérontologie depuis 2003 )et en maison de retraite
(La chapelle la reine, Beaumont du Gâtinais, Auxy) partenaire de l’association Alzheimer Vallée du Loing.

Des spectacles :

En parallèle de toutes ces rencontres et apprentissages, j’ai créé différents styles
de spectacles pour adultes et pour un public d’enfants.

D’abord le duo ….

En compagnie d’ Emmanuel Rey, j’ai approfondi la complicité musicale depuis 1980 jusqu’à aujourd’hui ; de la création  à l’exploration pédagogique avec des classes « musicales » dans le Jura (1996-1998) et centre aéré à vocation artistique de Nozeroy (1996).

Ainsi sont nés en premier lieu : un conte musical pour les enfants : “Les marchands de sons” 1980 – 1981 dans le même temps :   « Guitare en Duo » avec nos compositions personnelles, et enfin « Musique pour le plaisir »(2006 à 2008) (festival des éphémères à Château Landon ; palais des congrès Evreux novembre 2008)

 

…les créations musicales pour adultes…

Premières expériences de théâtre musical au Théâtre « le Palace » à PARIS  (1976) avec Michel PUIG et Michaël LONSDALE : « VISITE
A LOCUS SOLUS »
et « LE JEU QUOTIDIEN »
Je signe la musique du spectacle « ECLAIRE » avec la danseuse Marie Pascale Le Bé (en Suisse, abbaye de Saint Maurice :1994) puis « YHEN ! »
Puis avec la Compagnie « les Argonautes » celle de « L’HOMME AU PERIL DE LUIMÊME »
(Paris, Espace Bernanos : 2003)
Avec le pianiste Bernard THIBAULT compose « QUE MA JOIE DEMEURE » (BURCY, Juin 2004)
à partir du conte de Michel TOURNIER
Entre voix et cithares du monde, création en solo avec : « DES LYRES D’ORPHEE A LA CITHARE » (8 mai 2005) pour le festival de Guercheville (77) « VIVRE D’AMOUR » Chansons et poésies de Sainte Thérèse de Lisieux dansées, chantées et accompagnées à la cithare à partir des musiques de Claire David (de 1996 à 1999).
Création de « MUSIQUES POUR LE PLAISIR » 
duo piano et chant avec Emmanuel Rey
(2006 / 2007) pour le festival des éphémères à Château Landon.
Des airs comme des voyages avec : « CANTATE POETIQUE AU SALON DES MUSIQUES » Buthiers 2008 lors d’une session de Shiatsu.
Accompagnement d’expositions de peintures et sculpture de Mireille Josselin et Vincent Terrasse organisation d’un évènement unique (Vézelay 2006).
Préparation en cours d’une expo-peinture –sculpture – musique pour le 29 Août 2009 à Saint Mammès.

…les contes musicaux 
pour enfants…

Les créations de contes musicaux débouchant sur des spectacles en écoles et auprès des petits de crèche entre les années 1980 et 2008  les enregistrements de chansons et poésies et un nouvel aspect de la musique improvisée partant de l’instant guidée par la tonalité du moment et du groupe de personnes présentes.

1983 OPERAPERO (création au conservatoire de Chevilly- la rue)

1985 ZIZANIE EN NOIZE (créé pour la ville de Noisy-sur-école )

1989 VALENTRAIN, LE PETIT TRAIN DU BONHEUR créé pour  le 2ème festival musical des deux vallées en Essonne (avec Yves Martin) à partir de la sculpture de Jean TINGUELY
« le CYCLOP »

1992 LA LEGENDE DE L’ETOILE créé pour le centre culturel  de Savigny le temple ( tourné dans les écoles  jusqu’en 2004)

1994 JACK ET LE HARICOT MAGIQUE création au Théâtre Astral du parc floral de Vincennes (avec Jean- Michel VIER )

1999 L’HISTOIRE DU TAMBOUR (avec Alejandro  Paganotto) (création : écoles de Milly la Forêt)

2001 COMPTINES POUR SERAPHINE
(à partir de tableaux et comptines de Bénédicte VINCENT)  création médiathèque de La Ferté Allais

2003 LE VOYAGE DE BIBLOK création pour les écoles d’Evry

2008 « FARANDOLE DE SI DE LA DANS LES CHAMPS DE L’HIVER » création pour l’école de musique des deux vallées de Milly la Forêt